Les Fous de pêche dans le Cantal

 

 

L’histoire remonte à bien longtemps… Il y a de çà de nombreuses années, Marc et Johan de Beauvais eurent la chance de rencontrer un certain Robert pendant leurs vacances estivales dans le sud de la France, Celui-ci leur apprit les rudiments de la pêche à la mouche et dès lors nos 2 acolytes beauvaisiens n’eurent de cesse de poursuivre leur " initiation " années après années, Vinrent se greffer au groupe : Nico (alias Grock), Aurélien, et enfin moi-même …

Ainsi, depuis maintenant plusieurs années, nous partons, tous les ans, une semaine pour pêcher dans une région de France (pas de Navarre), découvrant de cette façon, au fil de nos périples, de nouvelles rivières, de nouveaux poissons, de nouvelles personnes... Voici comment sont " nés " les fous de pêche.

Cette année, nous avions décidé de partir une semaine dans le Cantal pour pêcher l’Alagnon (un ou 2 " l " suivant l’endroit où vous vous trouvez…). Nous avions loué un gîte entre Massiac et Murat, au bord de l’eau, bref un paradis pour tout pêcheur.

 

Sur la photo ci-dessus, vous apercevez de gauche à droite JB (fou de pêche venu nous rendre visite)

, Marc, Johan (alias Neeom), et Robert.

 

Vendredi 27 Mai, il est 18h30, je pars chercher Robert qui doit arriver par le train à Clermont- ferrand.

Puis direction la Sioule vers Pontgibaud pour faire le coup du soir où nous avons donné rendez-vous à JB. Malheureusement les niveaux encore hauts ne nous permettront pas de réussir…

Le lendemain, lever vers 8h00, départ pour le Cantal vers 9h30. Après avoir fait les courses pour la semaine, on rejoint Johan et Marc (qui viennent de l'Oise), au gîte situé entre Massiac et Murat.

Après nous être rapidement installés et avoir déjeuné, nous partons en aval de Massiac. Malheureusement les meilleurs parcours sont réservés pour la compétition de pêche à la mouche prévue tout le WE. Nous ne ferons pas grand-chose, quelques chevesnes et une truite pour Johan.

 

Le coup du soir ne sera guère meilleur avec 2-3 truites, pas plus…

Dimanche 29 mai, nous avons invité JB à venir passer la journée. Après un repas fort sympathique, nous partons direction la Cère (de l’autre côté du Lioran). Nous attraperons une dizaine d’ombres, dont 1 ou 2 maillés seulement, plus quelques truites. JB cassera malheureusement sa canne lors de cet après midi…

Lundi 30 mai, direction Gaspard, en amont de la confluence entre l’Alagnon et l’Allanche.

Cet après-midi là, nous avons bien réussi, aussi bien sur les courants que sur les calmes, avec en tout une cinquantaine de truites attrapées. A noter beaucoup de petites, et quelques belles  quand même !

 

Mardi 31 mai, nous décidons d’aller à Choulou, situé non loin du parcours de la veille. Seul Marc réussit une belle pêche avec 12 truites.

Le lendemain, mercredi 1er juin, nous nous dirigeons vers La Chapelle d’Alagnon. Le parcours sélectif situé en amont du pont vient d’ouvrir au wading. Les ombres présents sur ce parcours sont difficiles à pêcher en mouche sèche et nous n’en prendrons qu’un ou deux petits. La pêche sera cependant très fructueuse puisque nous prendrons chacun entre 5 et 15 poissons, dont une belle d’au moins 35cm pour Marc. Je décrocherai pour ma part une truite magnifique en sèche à vue estimée à environ 35-40 cm. Dommage…

 

Jeudi 2 juin, nous pêchons tout l’après-midi sur le parcours no-kill du Paschou, enfin presque car au bout d’une heure nous voyons débouler 4 canoës. Rencontre courtoise qui signifiera pour nous malheureusement la fin de la partie de pêche. Seul Johan et moi réussirons avant leur passage à attraper 4 belles truites entre 27 et 30 cm.

 

 

Vendredi 3 juin, nous nous attaquons à un joli parcours situé en amont de Ferrière st Mary. Peu de prises à cause des niveaux d’eau encore un peu hauts. Nous changeons au bout de 2 heures et nous dirigeons vers L’Allanche. L’orage gronde et nous ne pêcherons que quelques minutes avant de remballer le matériel, juste le temps pour moi de prendre une belle truite de près de 35 cm.

Samedi 4 juin, le matin Robert et Johan pêchent en nymphe et en sèche mais les orages de la veille rendent les conditions difficiles. Une truite pour Johan tout de même.

L’après-midi nous retournerons du côté de La Chapelle d’Alagnon où encore une fois la pêche sera fructueuse.

 

 

 

 

Bilan de cette belle semaine dans le Cantal : plus de 200 truites et une quinzaine d’ombres.

Vivement l’an prochain…

 

 

Prévisions Meteo

Asnelles
cofishing