La pêche aux thons :

Par Jérôme33 - Guide de pêche en Gironde

 

Salut à toutes et tous !

Je vous avais dit qu'un week-end de pêche intensive m'attendait. Vendredi soir à peine revenu de Moissac, me revoilà parti à la pêche, mais cette fois-ci au grand large pour le thonidé. Nous partons en barque pour rejoindre la vedette.

Nous sommes chargés de 3 poubelles pleines de glace ainsi que 2 glacières, les tangons démontés, les repas et les boissons ainsi que les sacs d'habits, ce fut un parcours assez épique tant nous étions à l'étroit au milieu de tout le barda et des cannes équipées de leurs énormes moulinets tournants.

Départ vendredi soir à 18 h du port de Cassy à bord de la vedette "LA GAFFE". 6 équipiers à bord : Jean-François le patron de la vedette, Joël le second et également vieux loup de mer, Guy, Daniel, André et moi-même.

Pendant le trajet sur le bassin, qui nous mène aux passes du sud, nous préparons déjà la partie de pêche en passant devant la dune du Pyla à gauche ainsi que le banc d'Arguin et la pointe du Cap-Ferret à droite avec ses pêcheurs en surf casting (nous les retrouverons bien plus nombreux sur la plage au retour le dimanche matin)

Paysage du bassin d'Arcachon : La dune du Pyla et le banc d'Arguin

La pointe du cap Ferret.

Belle vedette n'est-ce pas?

Pendant que de beaux paysages défilent nous préparons la pêche:

- Mise en place des tangons (2carteurs de ligne de 6 m de long en fibre qui servent à écarter les lignes à traînes lointaines sur le côté du bateau)

- Préparation des cannes avec mise en place des leurres en général des octopus en plastiques coiffés de casques sifflants et armés de 4/0 doubles.

Mise en place des tangons

Les leurres à thons.

La nuit s'écoule dans les passes très mouvementées avec une houle de côté qui nous a roulés toute la nuit mais pas de malade à bord. Le sommeil en fut très compromis aussi. Au petit matin, 6h30, nous arrivons sur le lieu de pêche ; nous sommes à 30/35 miles des côtes plein ouest coordonnées N44°35-W001°57 et quelques chiffres après la virgule mais je n'ai pas relevé les chiffres exacts de notre position surtout qu'après nous avons pêché en traîne pendant 28h (en gros) en tournant dans cette zone à 2/3° près.

La VHF allumée nous renseignait des prises qui se faisaient près de nous. Notre premier poisson sortira de l'eau à 7h30 ; suivit un thon toutes les heures jusqu'à 11h. Là nous avons un creux de 2h sans touches. Puis à 11h30 : double départ, les 2 sont à bord en 10 minutes.

Nous continuons. Les thons reprennent la cadence de 1 par heure jusqu'à 17 h ou un quadruple départ vient nous mettre tous les sens en éveil (pas de photos, trop occupé à remonter les lignes et à gaffer les poissons)

Comme vous pouvez le voir, c'est beau un thon qui arrive au bateau.

Ensuite le calme reprend place. Trois aiguilles de très belles tailles viennent perturber ce calme.

Ensuite plus rien jusqu'à la tombée de la nuit où un départ fulgurant viendra clore cette journée de pêche. Mais le départ fulgurant nous mène à 20 bonnes minutes de combat car le poisson est fort et ne veut pas venir. Après s'être défendu comme un beau diable le voila à bord. C'est un thon rouge de 12 kilos, alors que nous avions fait que des blancs de 5 a 10 kilos.

Belle prise pour conclure cette journée!

Nous passerons encore une nuit en mer car il est impossible de rentrer, les passes sont trop démontées et pas assez d'eau pour assurer un passage de nuit tranquille. Nous remonterons au nord par la suite, en nous laissant dériver afin de nous retrouver devant l'entrée du bassin au petit matin. Ensuite une fois les passes passées petit dèj devant la dune du Pyla et la pointe du Ferret et nous rentrons au port vers 9h.

Les dernières photos : Le tableau.

 

Voila ! Le résultat final sera de 19 thons blancs, 1 thon rouge et 3 aiguilles. La moyenne des prises 7 kg (de 5kg à 12 kg)

Une journée et 2 nuits très conviviales et pêchantes.

Le 11 août 2005.

Halieutiquement

jerome

 

Prévisions Meteo

Asnelles

 

 

 

 

cofishing